Le projet du jour : une litanie de 7 soums au-dessus de Sers avec dans l’ordre le Soum d’Espade d’Arbéouse, le Soum de Nère, le Soum de Coume de Port, le Soum des Tuques de Roques, le Soum de Domy, le Soum de Maillabec et le Soum de Manaout pour 1200 m de dénivelée et 15 kms.

Réveil matinal – il fait encore nuit – et j’arrive au parking de co-voiturage du stade à Argelès-Gazost. Je constate qu’elle est là : oui, la neige est arrivée sur les sommets. Du côté du Cabaliros , elle est descendue à 2200 m, mais du côté de Luz, elle semble se situer plus bas. Une question se pose, car je n’avais pas anticipé le phénomène au regard de l’été qui jouait les prolongations : l’itinéraire sera-t-il praticable ?
Les Palois arrivent au point de rendez-vous et le groupe de 4 part pour Sers avec une devise : on avisera…

Stationnement à 1300m au carrefour qui conduit aux Granges de Boussie.

Première question : tout le monde a le piolet ? Un timide « non » se fait entendre suivi d’un rappel « gentil » des règles en vigueur au sein du CAF de PAU sur l’équipement. Vu l’enneigement, le piolet pourrait être utile, voire même les crampons que je n’avais pas mis dans la liste de matériels pour cette sortie, n’ayant pas anticipé un enneigement aussi bas… On fera donc avec notre participant sans piolet – qui se pose aussi la question du short ou du pantalon – et le groupe sans crampons.

Analyse du site : la neige est là et elle est descendue aux alentours de 2000m; les pentes sont raides en particulier sur la première partie du parcours qui nous fait passer par le Soum d’Espace d’Arbéouse et le soum de Nère qu’on ne voit pas pour l’instant.

Gilles, qui a préparé la sortie, prend la direction des opérations pour nous conduire à la Hourquette d’Espade encore verte et au Soum d’Espade d’Arbéouse qui est bien blanc : nous voilà donc dans des pentes raides avec 5 bons centimètres reposant sur le gispet endémique de nos contrées… rendant la progression dans une pente à plus de 35° délicate et glissante comme le soulignera Gilles…
A ce passage, juste sous le sommet du Soum d’Espade, je sais que l’itinéraire initial devra être abandonné. Au sommet, tout le groupe profite de la vue magnifique avec les contrastes des vert, blanc et bleu sous un bel éclairage automnal et un soleil étincelant.

Le Soum Nère a changé de nom : aujourd’hui c’est le Soum Blanc qui s ‘élève devant nous avec des conditions quasi hivernales pour l’arête que nous devrions emprunter.
La décision est difficile à prendre mais la sécurité du groupe prime avant tout. Un plan B est vite trouvé: on descend par une croupe bien enneigée pour rattraper le sentier qui conduit au Soum de la Coume de Port qui a le nom de Soum, mais qui est en fait juste un col… Allez comprendre l’étymologie des lieux ?
Un petit vent d’Est rafraîchissant nous incite à poursuivre sans tarder notre randonnée vers le Soum des Tuques de Roque – recouvert par 10 bons centimètres de gros grains et quelques accumulations sympas- qui sera le point culminant de la balade à 2209m, les 3 derniers Soums resteront donc invaincus pour aujourd’hui, car les faire en aller-retour présente peu d’intérêt et la descente des lacs d’Eres Lagues sur le Bastan de Sers est raide et chemine entre des barres…donc la litanie des Soums restera inachevée car ponctuée de trop de blanches.

Nous redescendons rapidement dans ces pentes enneigées avec quelques glissades ludiques et maîtrisées pour nous mettre à l’abri du vent dans la combe, en contrebas du soum de la Coume de Port, pour une pause déjeûner bien méritée.
Ce sera l’occasion de revenir sur la question initiale du « short » qui a été remplacé dès le départ par un pantalon… pour le plus grand bonheur de son porteur après cette ascension.
C’est aussi et surtout l’occasion de mieux faire connaissance, la montée laissant peu de place aux échanges, qui se poursuivront durant toute la descente jusqu’au véhicule.

Au final : 1080 de dénivelée et un peu plus de 10km parcourus.
Les GO du jour: Gilles et Michel
Les participants du jour : Eric et Xavier.

La journée se termine par le traditionnel pot de l’amitié à Luz.