Randonnée de rentrée pour moi après un mois et demi passé sur des roulettes en VTT. Une 3-2 avec
1000 m annoncés et pas de distance…ce qui en dit long. Les participant(e)s,  qui me connaissent, s’attendent donc sans surprise à une sortie à variante avec une partie tout-terrain où l’itinéraire se fait « au mieux et à vue »…

Dans le groupe : des têtes connues – Benoît qui s’est mis à l’orange pour le bas et au vert pour le haut, Maxime venu en trailer version light, Jean-Philippe et son calme toujours aussi olympien, Marie, marcheuse infatigable de rose vêtue…, Patrice qui revient à la randonnée après 2 mois passés en nu-pieds,… et 2 nouvelles têtes : Yves avec ses mollets de marcheur et Joséphine avec son gabarit longiligne de triathlète…

Petit briefing au Col de Moulata sur la sortie et les possibilités d’itinéraire, sachant que le GO du jour n’a qu’une envie : visiter la face Ouest du Montaigu en vue d’une randonnée à skis pour l’hiver prochain.

Le groupe comprend donc que le spécialiste des parcours en boucle ne lâchera rien aujourd’hui et nous voilà donc partis pour une nouvelle boucle qui nous conduit par les estives au Clot du Serpent, puis au Col de Barran et au Col des Rosques, avant d’attaquer la crête et l’arête un peu aérienne jusqu’au sommet du Pic de Montaigu à 2339 m d’altitude sous l’oeil de nombreux vautours qui profitent pleinement des ascendances qui nous permettent aussi de flirter un peu avec les nuages.

Pause casse-croûte au sommet sous un beau ciel bleu, discussion sur la cotation de la randonnée du jour,… On met les mains donc c’est du 3,… Le groupe avançant bien, la décision est prise : on va boucler la boucle.

Descente donc de la face Ouest du Montaigu et passage du groupe en mode tout-terrain : 35° dans les gispets spécifiques aux Pyrénées avec les glissades qui vont avec…
J’en profite avec Max et Jean-Philippe pour discuter de l’itinéraire hivernal….avant de proposer aux participants un itinéraire suivant peu ou prou une courbe de niveau mais qui s’avèrera au final très vallonné en raison de la végétation et du terrain.

Un raide passage nous conduit à un petit col sur la crête des Mails des Courbas où on fait décamper une harde d’isards et où on profite de la vue magnifique sur le Lac d’Ousse. Reprise de la progression à flanc sous les Peñas de Barran sur un sentier plus ou moins marqué pour contourner le Pic d’Oussamiaou et rejoindre le Pic de Lhens avec son lac éponyme à sec.

Les voitures sont enfin visibles au loin, voire très loin…. Traversée toujours en mode « montagnes russes » vers le Clot du Serpent où on perd un participant qui suit un autre groupe… Mais les filles veillent au grain – merci à elles – et le groupe retrouve sa brebis égarée pour un retour au complet jusqu’au véhicules.

La boucle est enfin bouclée : 1000 m de dénivelée comme annoncés et un peu plus de 15 km au compteur des différents GPS. Pour ma part, mon GPS est un peu plus minimaliste car il annonce seulement 954 m et après correction dans VisuGPX seulement 838 m… Le ressenti des jambes, quant à elles, est bien de 1000 m… Certains diront même que c’est la première sortie où la descente ne fait que monter….

La randonnée n’échappe pas, bien évidemment, au traditionnel verre de l’amitié au Relais d’Isaby avec le gâteaux de Marie et Jean-Philippe.

Les participants(e) du jour : Joséphine, Marie, Benoît, Jean-Philippe, Maxime, Patrice, et Yves
Le GO du jour : Michel
La trace du jour : https://www.visugpx.com/VgYh5lJ4Tj