syHLLnmCIhc

Le projet…

Le Pic de Viscos en boucle au départ du Caillau de Crouts avec en bonus les crêtes jusqu’au col de Riou pour une randonnée 2/2…

L’ascension…et la victoire

5 participant(e)s au départ : Christine, Miller, Pascal, Patrice B. et Patrice C. avec Michel, le GO du jour .
Du surf sur la mer de nuages annoncé la veille et point de nuage au départ… Damned le GO se serait-il laissé berner par MétéoCiel ?
Première montée raide sur 50 m puis sentier facile dans une belle hêtraie en direction de la cabane de Conques.
Bifurcation rapide pour tenter de trouver le sentier de traverse qui permet de rejoindre la piste menant à la cabane du Boussu.
Manque d’attention du GO ou piste disparue,… nous prenons au final un layon – ligne en pointillé sur la carte et sentier peu marqué, là c’est un euphémisme… – qui monte droit dans la pente et qui nous oblige à passer en mode « sanglier » dans une végétation dense et humide…
On retrouve, non sans soulagement pour certains, vers 1700 m le sentier à proximité de la cabane de Conques et nous ne verrons donc pas la cabane du Boussu pour aujourd’hui.
Les nuages arrivent enfin et on alterne « tête dans les nuages » et « surf sur la mer de nuages »… au gré des brises de pente.
Puis une longue traversée sur un bon sentier qui suit plus ou moins la courbe de niveau pour attaquer les pentes finales en 2 temps : un premier raidillon de 250 m jusqu’au col de Viscos à la côte 1980 au pied de la pente sommitale puis l’ascension des 150 derniers mètres raides et aériens où il faut utiliser « un peu » les mains.

Victoire sur le sommet mais aussi sur soi, nous y sommes… Il n’est pas encore l’heure de la pause casse-croûte et on prend donc largement notre temps au sommet pour profiter du panorama grandiose offert par ce magnifique belvédère qui se mérite.

 

Pause et échanges….

La pause déjeuner se fera au Soum de Counques et nous entamons donc la descente sans précipitation puis une petite remontée avant de poser nos sacs et nous sustenter…
Coupe du Monde oblige, cette journée est sous le signe du bleu, blanc, rouge… Bleu pour le ciel, blanc pour la mer de nuages et rouge pour certains tee-shirts et sac à dos.
Discussions sur les cotations de randonnées au CAF de PAU : un éternel débat sans solution et je ne trancherai donc pas…n’étant pas un adepte du « toujours plus haut, toujours plus dur, toujours plus loin »…Au maximum pour aujourd’hui, je concèderai un 2/2+…et même un 2-/2+ après lecture du dénivelée cumulé…
Il s’agit bien avant tout de se faire plaisir et s’en mettre plein les yeux tout en pratiquant une activité physique dans une ambiance conviviale avec éventuellement un soupçon d’adrénaline qui permet de dire après coup : je l’ai fait…
Après ces quelques réflexions, il est temps de repartir pour la suite du programme et la succession de sommets qui parsèment cette belle crête qui conduit au col de Riou : passage au pied du Pène Nère puis ascension du Tuc des Arribans suivie de l’Escalabor et du Pène de Bassots avant de redescendre sur le col de Riou et les ruines de l’ancienne hôtellerie.
J’en profite aussi pour « vendre » ce secteur d’estive particulièrement propice au ski de rando aux skieurs qui ne connaissent pas ce spot.

Le final…

 

Retour tranquille sur la cabane de Conques d’abord par la piste nordique puis pour ne pas déroger à la règle – droit dans la pente – …
On retrouve à la cabane l’itinéraire de descente vers le Caillau de Crouts par un sentier pourtant balisé qui commence déjà à disparaître dans la végétation car manifestement peu fréquenté et encore moins entretenu….
La journée se termine comme d’habitude par le traditionnel pot de l’amitié à Argelès-Gazost.

Au final 900 m de dénivelée après correction dans VisuGPX et un peu moins de 11 km parcourus.
Le match du jour : Pau-Lourdes 6-0
La trace du jour : https://www.visugpx.com/wO0dgSwH71