A la suite des récents accidents à répétition, dont un mortel sur le secteur de Tuquerouye, vendredi dernier, les gendarmes du PGHM de Pierrefitte-Nestalas appellent à la prudence en montagne. L’hiver neigeux et le printemps pluvieux ont laissé en altitude des couches de neige dénommées « névés », certes intéressants pour la progression, mais ils peuvent être piégeux pour celui ou celle qui n’aurait pas pris soin de l’anticiper. Les secouristes distribuent leurs conseils : 

Sur le terrain

Il faut savoir raison garder et avoir la judicieuse perception de ce que l’on voit, de l’analyse que l’on en fait pour déterminer le choix de son itinéraire en haute-montagne.

La suite par ICI sur La Dépêche